wando.jpg (20299 octets)

Retour

On trouve "Wandone" en 1285 puis "Vandosne" et enfin depuis 1704 l'orthographe de "Wandonne"est constante.

Le 23 mai 1430 c'est l'Ecuyer Lyonnel de Wandonne, appelé couramment par les historiens "le Bâtard de Wandonne " (?) qui eu le triste honneur de capturer Jeannne d'Arc. Celle-ci fut remise au Comte Jean de Luxembourg contre une "honnête récompense". Une légende locale prétend que l'épée de Jeanne d'Arc, prise par celui qui la fit prisonnière, se trouve emmurée derrière l'autel de l'église de Wandonne, des recherches furent effectuées sans résultat. Certains disent que cette épée a été jetée dans l'étang qui entourait le château de Wandonne.

En octobre 1822 la commune de Wandonne était rattachée à celle d'Audincthun. Au cours du XIXème siècle et jusqu'en 1930 les habitants réclamèrent cinq fois leur autonomie auprès du département mais celui-ci refusa catégoriquement pour éviter les communes dont la démographie soit inférieure à 500 habitants.

L'église Saint Pierre de ce hameau est l'un des plus beau édifice religieux de la région. La nef fut édifiée au XII ème siècle et le choeur gothique vers le XV siècle.

Le château de Wandonne reconstruit en 1740 a appartenu, depuis la fin du XVIème siècle, à la Famille DE DION, celle du constructeur des automobiles De Dion - Bouton. Lors de la Grande Guerre il fit fonction de résidence pour l'Etat- Major anglais. Dans la nuit du samedi 24 décembre 1917 les Anglais, embrumés par les vapeurs de bons vins, se trouvèrent autour d'un " Plan de Feux " et durant 3 jours le château de Wandonne se consuma. Il ne fut jamais reconstruit.